Les légumineuses de la Ferme du Bois Regnault

PRESENTATION DE LA FERME

Je suis installé sur la ferme familiale depuis 1984 et, en 2001, ma femme et moi avons converti l’exploitation en agriculture biologique. Notre fils nous a rejoint depuis 2016, à mitemps, tout en étant pompier volontaire. Ensemble, nous produisons du blé, de l’orge, du sarrasin, de la cameline, des lentilles vertes, des pois chiches, des haricots secs, des pois cassés et du quinoa, mais aussi de la luzerne et des féveroles pour l’alimentation animale.
La ferme se situe sur un plateau séchant entre deux vallées dans la commune d’Etampes, sans irrigation.

Depuis quelques années, les aléas climatiques compliquent nos méthodes de travail, d’où l’intérêt pour nous de cultiver des plantes moins gourmandes en eau comme le sarrasin et les légumes secs.

Toute notre récolte était livrée à des coopératives ou des transformateurs, et c’était frustrant de ne pas aller plus loin dans la transformation et la commercialisation pour se
rapprocher des consommateurs. En septembre 2016, nous avons décidé de faire du circuit court en proposant directement notre production de légumes secs (lentille verte et pois chiche dans un premier temps). En fait, c’est l’arrivée de notre fils qui nous a permis de rendre cette démarche possible car cela nécessite de nombreuses heures de travail avant que le produit soit commercialisable…

Nous proposons depuis janvier 2018, en complément de nos lentilles vertes et de nos pois chiches, des haricots blancs, des pois cassés et du quinoa.

La lentille nécessite un tri important permettant de supprimer graines d’adventices, terre, petits cailloux et insectes (bruches). Ce travail est effectué par un prestataire local équipé de plusieurs trieurs (séparateur, table densimétrique, trieur magnétique et trieur optique). Ce même prestataire est en charge de la récolte de nos haricots nécessitant une technique et un matériel adapté ; il procède ensuite au tri. Le pois chiche est trié sur l’exploitation. Naturellement, il existe des pois chiches plus foncés qu’il est difficile d’enlever. Il suffit de les retirer lors du rinçage avant cuisson. Les pois sont cassés dans une casserie d’Eure-et-Loir. Nous procédons ensuite au conditionnement chez un agriculteur équipé du matériel nécessaire.

Il est important de préciser, concernant le quinoa, qu’il est nécessaire de bien le laver plusieurs fois afin d’éliminer la saponine (produite naturellement par la plante) qui lui donne de l’amertume.
Les pois chiches, les haricots secs et les pois cassés (pour ce dernier, les avis sont partagés…) nécessitent une durée plus ou moins longue de trempage.

EARL du Bois Regnault – 91150 ETAMPES – Corinne et René GODEAU