La Ferme Sapousse

 

Sylvie Guillot et Florent Sebban ont créé la Ferme Sapousse à Pussay en Essonne en 2011. Ils se sont lancés dans le maraîchage après une reconversion professionnelle. Sylvie était ingénieur agronome et Florent travaillait à Bruxelles auprès du parlement européen pour le compte d’un réseau d’ONG.

Florent s’est lancé dans un BTS Agricole en formation continue. Avec Sylvie ils sont passés par le Pôle Abiosol pour concrétiser leur projet d’installation et après quelques pistes infructueuses ils ont répondu à l’annonce de la mairie EELV de Pussay qui cherchait un jeune couple de maraîchers pour cultiver un terrain de 4,7 ha en AMAP. Avec une réelle volonté politique, et malgré une pression de l’opposition (projet d’implantation d’un hypermarché et d’un lotissement plus rentables sur le même terrain), tout est possible. En 6 mois, l’affaire était réglée et ils ont commencé à cultiver à l’automne 2011.

Serre Ferme Sapousse

Ils ont commencé par produire des paniers de légumes pour deux AMAP : celles de Pussay et de Méréville, un village tout proche. Ils n’ont pas pu se rémunérer la première année. Mais après ce démarrage difficile, ils produisent aujourd’hui, avec l’aide de Laure en couveuse, 120 paniers hebdomadaires.

En 2014 Sylvie a pu se lancer dans son projet de culture de PPAM (plante à parfum, aromatiques et médicinales) pour produire dans un premier temps des tisanes, des aromates et des sels aux herbes. A l’avenir, elle va se former (notamment auprès de la Ferme La Pensée Sauvage en Savoie) à la transformation de ses produits : huiles aromatisés, légumes séchés etc…

Séchoir

Séchoir des PPAM

Elle cultive ses plantes dans le respect du cahier des charges biologiques, sans produits chimiques de synthèse. Le seul amendement apporté aujourd’hui est du fumier de vache séché. Elle passe environ 1,5 jour par semaine à sa production de PPAM et le reste du temps elle travaille sur le maraîchage avec Florent.

Elle a installé un séchoir dans la mezzanine de leur bâtiment agricole. Elle réalise tout à la main : cueillette, tri, séchage, mise en sachets. Elle a composé les recettes de ses tisanes et veille à ce que ses plantes séchées soient conservées dans des conditions optimales pour conserver tous leurs arômes.

img_1301

Le contrat : on attend que les commandes des autres AMAP soient passées pour savoir ce qu’il reste pour cette fin de saison 2016. Aussi nous la souscription du contrat 2017 le 15 décembre pour une première distribution en février 2017 et une seconde le 30 novembre 2017. Pour la seconde distribution, elle plantera les quantités nécessaires en fonction de nos pré-achats, c’est pourquoi on vous demandera de prendre les contrats avant mars.