Ragoût de Radis blanc et thon

En japonais, cette recette se nomme Buri Daikon, du nom du poisson (Buri = la sériole, difficilement trouvable en France mais que nous remplacerons par du thon) et du radis (Daikon). Tout simplement.

La recette que je vous propose vient du blog A vos baguettes http://a-vos-baguettes.blogspot.com/2009/06/buri-daikon.html

S’agissant d’une recette japonaise, il vous faudra des ingrédients… japonais! Mais facilement trouvables en ligne chez satsuki ou rue saint Anne à Paris, dans les magasins Ace mart ou Kmart. Ou chez moi ^^ si vous voulez goûter avant d’acheter.

Ingredients pour 4 personnes

★ 4 fillets de seriole (buri) ou de thon frais
★ 600g de daikon
★ un morceau de gingembre frais (environ 70g)
★ 800ml d’eau
★1 petit sachet de dashi en poudre (bouillon de poisson) soit 8g
★de l’eau utilisee pour laver le riz japonaise (donc riche en amidon de riz ou bien de l’eau claire avec une poignee de riz japonais dedans
★ 2 c.s. de sake
★ 1 c.s. de sucre en poudre
★ 5 c.s. de sauce soja
★ 2 c.s. de mirin

Recette
1. Laver et éplucher le radis blanc
2. Couper le en rondelles de 2-3cm d’épaisseur puis couper les rondelles en 4
3. Mettre le Daikon dans une grande casserole avec assez d’eau de lavage de riz (ou d’eau claire) pour le couvrir, porter à ébullition, couper le feu et laisser refroidir à couvert.
3. Couper les filets de thon en morceaux de 2-3cm d’épaisseur
4. Le blanchir dans un peu d’eau bouillante puis le rafraîchir dans un bol d’eau glacée
5. éplucher le gingembre, le couper en tranches très fines
6. Égoutter et rincer le daikon
7. Dans une grande casserole mettre le dashi, le daikon, le poisson (le déposer délicatement pour pas qu’il ne casse) couvrir d’eau, porter à ébullition.
8. Ecumer si nécessaire, mettre à feu doux, ajouter le saké et le sucre.
9. Laisser mijoter 5 minutes, mettre la sauce soja, le mirin et le gingembre.

10. Couvrir d’un couvercle léger ou d’une feuille de papier cuisson pour maintenir les morceaux en place et éviter qu’ils ne cassent en bougeant, mais aussi qu’ils s’imbibent mieux.

Quand le daikon a pris une belle couleur dorée, c’est prêt! N’hésitez pas à bien laisser mijoter, ça n’en sera que meilleur. D’ailleurs ce plat est souvent encore meilleur réchauffé le lendemain.